logo R&M

Repères & Management

Psychologie Clinique du travail

PRESTATIONS PSYCHOLOGIQUES EN SANTE AU TRAVAIL :

Pré-Requis

L’organisation du travail est un système de contraintes qui s’impose aux professionnels, à tous niveaux, sur lequel ils ont une marge plus ou moins importante d’action et de transformation.
La santé est en rapport avec la réalité, la souplesse et la reconnaissance de cette marge.

Travailler ce n’est pas exécuter ni seulement produire des biens et des services. C’est une activité complexe qui demande de faire œuvre d’intelligence individuelle (ingéniosité) et d’intelligence collective (coopération) pour faire face à l’écart irréductible entre l'organisation prescrite du travail telle que l'entreprise la modélise via les services Organisation, Méthodes ou RH…, et la réalité concrète des situations. C’est une action qui répond à plusieurs logiques : technique, stratégique, éthique, de communication et de sécurité. Leur méconnaissance incite à mal interpréter les conduites des individus (cf. conduites insolites, dangereuses ou de dérive).

L'organisation réelle du travail résulte donc d'interprétations et d'ajustements opérés par ceux qui effectuent le travail aux fins de répondre à leurs obligations, d’atteindre les performances attendues, de déjouer les résistances, mais aussi de préserver le vivre ensemble, l’expression de soi dans le cadre d’un projet commun, et de se protéger des risques. Cette activité suscite des confits dont le déni est en rapport avec l’altération des relations de travail et de la santé.

La reconnaissance du travail, pierre angulaire de la santé, se traduit dans l’intérêt porté au travail réel et à ses épreuves. La prévention en matière de santé mentale au travail, de qualité de vie au travail, passe par le soin apporté aux conditions du travail.

Il existe des troubles psychosociaux et non des risques psychosociaux. Le travail est une activité psychosociale. Les risques sont liés aux conditions, aux contraintes et aux moyens, ils sont organisationnels, ce qui donne la possibilité d’agir.

Méthodologie

Nous intervenons selon les principes de la clinique qui envisage les actions de transformation individuelles et collectives comme résultant de la compréhension et de l’intercompréhension, de l’analyse et des débats internes centrés sur le travail réel, d’une coopération collégiale et hiérarchique fondée sur la confiance. La confiance ne se décrète pas, elle se construit dans la mise en visibilité des épreuves, des conflits, leur prise en compte et la construction de compromis raisonnables.

Notre méthodologie est celle de l’enquête collective conduite avec des groupes de pairs volontaires, autrement dit qui s’interrogent et s’engagent dans une dynamique de transformation sans a priori. C’est une intervention de type recherche-action.

L’expérience montre que le travail est énigmatique et difficile à connaître véritablement sans la contribution des professionnels seuls susceptibles de donner à entendre le vécu et mettre en visibilité les situations réelles du travail et les mouvements subjectifs et intersubjectifs qui les traversent.

Les actions et décisions sont du ressort des acteurs de l’organisation selon leur légitimité.

Références

Nombreuses références dans les secteurs industriels, des services, des associations, des services de santé au travail etc. Interventions ponctuelles ou mise en œuvre de prestations cadres (collectivités territoriales, banques, industries…)